Les conséquences de la fin de la TPO sur l’activité des intermédiaires du football

Les conséquences de la fin de la TPO sur l’activité des intermédiaires du football

Jusqu’à présent, il n’était pas rare que les contrats d’intermédiation entre agents de joueurs de football et clubs prévoient une clause d’intéressement sur le futur transfert du joueur placé. Cependant, depuis l’interdiction de la TPO par l’article 18 bis du Règlement FIFA du statut et du transfert de joueurs, il nous apparaît que de telles stipulations sont désormais interdites. Revenons sur ce dommage collatéral de la nouvelle réglementation et ses conséquences prévisibles.

Indemnisation des clubs en cas de blessure de leurs joueurs en sélection nationale

Indemnisation des clubs en cas de blessure de leurs joueurs en sélection nationale

Les footballeurs professionnels sont habituellement employés par un club de football professionnel. Cette relation est régie par un contrat de travail sur la base duquel le footballeur joue des matches pour son club de football. En outre, les footballeurs jouent des matches internationaux « A » pour l’équipe représentative de leur association. Conformément à l’article 1 et de l’art. 1bis (qui entrera en vigueur le 1er août 2015) de l’annexe 1 du Règlement du Statut et du Transfert des Joueurs de la FIFA, les clubs, en tant qu’employeurs des footballeurs, sont tenus de mettre leurs joueurs à disposition pour les matches aux dates indiquées dans le calendrier international des matches, publié sur le site www.FIFA.com. Au cours de la période de mise à disposition pour ces matches internationaux « A », les footballeurs peuvent subir des blessures corporelles causées par des accidents. Par conséquent, un footballeur peut se retrouver en incapacité totale temporaire (ci-après : « ITT ») de participer à des matches de son club de football. Généralement, le club de football conserve l’obligation de payer le salaire du footballeur établi dans le contrat de travail.

FIFA : Les premières pistes de réforme pour redonner confiance dans l’institution

FIFA : Les premières pistes de réforme pour redonner confiance dans l’institution

Après la réunion de la Commission des réformes composée de représentants de la FIFA, de membres de confédérations et d’une personnalité indépendante, la FIFA a évoqué plusieurs changements importants et nécessaires pour se réformer en profondeur et retrouver la confiance perdue. Il s’agit de changements présentés comme significatifs tant au niveau de l'organisation que des processus opérationnels. Avec pour objectif d’aller dans le sens d’une plus grande transparence et responsabilisation de l’instance faitière du football.

L’impossible indépendance de la gouvernance de la FIFA ?

L’impossible indépendance de la gouvernance de la FIFA ?

Les crises de gouvernance n'épargnent pas le monde du sport. Après le CIO, c'est aujourd'hui au tour de la la FIFA de connaitre la plus grande crise d'identité de son histoire.