Actualités

Accord FFR/LNR pour le renforcement de la compétitivité du XV de France

Post 1

A la suite de la dernière Coupe du monde, avait été mise en place une cellule technique chargée de rendre un rapport sur les moyens de renforcer la compétitivité du XV de France. Cette cellule a rendu un rapport en avril 2016 à la FFR et à la LNR, rapport comportant des propositions sur trois volets, la gestion des joueurs internationaux, la formation et la qualité du jeu.

Sur la base de ce rapport, la Fédération Française de Rugby (FFR) et la Ligue Nationale de Rugby (LNR) se sont accordées sur un projet de convention approuvé le 16 juin dernier par le bureau fédéral de la FFR et le lendemain par le Comité directeur de la LNR.

 Cette convention, qui entrera en vigueur dès la saison 2016 / 2017 jusqu’à la prochaine Coupe du Monde en 2019, pose les bases d’une nouvelle organisation avec :

 -         La constitution d’une liste « Elite » et « Développement » chacune de 30 joueurs publiée avant le début de chaque saison.

Actuellement une seule liste de 30 joueurs est constituée en début de saison, joueurs qui sont limités à 30 matchs par saison (hors phases finales et entrées en jeu de moins de 20 minutes).

 -         La mise en place d’un « contrat d’objectif partagé » entre l’encadrement du XV de France et chaque club de TOP 14 dont des joueurs seront présents dans ces listes. Ce contrat met en place un suivi concerté de chaque joueur.

C’est une nouveauté.

 -         Un « repos forcé » de 8 semaines consécutives durant l’intersaison pour les 30 joueurs de la liste ‘’Elite’’ (pas de match amical ou officiel).

Auparavant, les joueurs pouvaient disputer des matches amicaux pendant cette période.

 -         Des conditions de mise à disposition des joueurs élargies avec :

 o   Pour les tests-matchs de novembre : une mise à disposition des joueurs sélectionnés 15 jours avant le premier match et durant quatre semaines consécutives (des retours en club pouvant toutefois être négociés).

o   Pour le tournoi des VI Nations, le principe est le même. Les joueurs sélectionnés devront être libérés par leurs clubs respectifs pour rejoindre Marcoussis 15 jours avant le premier match du tournoi et pendant 8 semaines consécutives.

Alors que pour le dernier tournoi, Philippe Saint André avait eu les joueurs sélectionnés à disposition seulement le lundi avant le premier match du tournoi, soit quatre jours, ce qui ne favorisait pas une bonne préparation.

A noter que durant les deux semaines d’interruption (week end off), la décision de retour des joueurs dans leurs clubs sera prise par le Sélectionneur du XV de France.

 

Enfin, des dispositions spécifiques sont également prévues en ce qui concerne la Coupe du Monde 2019.

 La compétitivité du XV de France s’en trouvera sans nul doute renforcée tant l’accent est mis sur la récupération des joueurs sélectionnés, leur préparation et leur cohésion en tant que groupe.

 Cependant nous pouvons nous demander si cela suffira à rivaliser avec les nations de l’Hémisphère Sud qui ont déjà mis en place depuis plusieurs années des contrats fédéraux qui leur permettent de disposer des joueurs sélectionnés assez largement.

 En marge des joueurs internationaux, cet accord met également en place la poursuite des discussions entre la FFR et la LNR sur les autres volets de la cellule technique que sont la formation et la qualité du jeu.

 

 

Quentin MAGNAND                              Tatiana VASSINE

Juriste                                                    Avocate Associée

 

http://www.lnr.fr/ligue-nationale-de-rugby/actualites-ligue-nationale-de-rugby/nouvel-accord-ffr-lnr-pour-le-xv-de

Share this Post:
Tous droits réservés par RMS Avocats